[< téléphones] [1902] [1910] [1918] [1924] [1934] [1940] [U43] [S63] [T83]

Le U43 U43 mobile


origines

 Bien que l'Administration disposait d'un bon poste, le 1924, il est apparu après la seconde guerre mondiale l'intérêt de rénover le matériel d'abonné. Les raisons en étaient multiples :

  • la construction d'un poste 1924 nécessitait beaucoup de matière et imposait un soin particulier dans la réalisation des éléments décoratifs. La pénurie d'après guerre ne permettait plus de répondre à ces nécessités.
    les informations parvenues de l'étranger, et notamment des pays anglo-saxons, montraient des appareils plus modernes et de conception plus industrielle.
  • l'intérêt pour un modèle unique, capable de fonctionner aussi bien en batterie locale qu'en batterie centrale, était devenu plus pressant pour deux raisons : tout d'abord une standardisation permettant par l'emploi de pièces communes une fabrication en plus grand nombre et ainsi moins chère, ensuite la conception d'un modèle dit universel permettait une adaptation facile et à moindre coût à l'évolution technique des réseaux (passage BL à BC).

Ainsi fut créé le poste universel 1943 connu sous le nom U43, fruit de l'étude des bureaux de la Société des Téléphones Ericsson (STE). Ce poste, étudié à partir du poste Ericsson suédois est en matière plastique moulée : en période de restriction de matières premières liée à la guerre, cet appareil ne nécessitait plus que 1200 g de fer et 80 g de cuivre.
Par la suite, l'augmentation rapide des réseaux à batterie centrale conduisit à différencier deux types de postes : un dit universel nouveau modèle étudié en 1953 (parfois appelé poste 1955), destiné à être installé dans les réseaux encore en BL et permettant par une simple modification de câblage interne le passage en BL, et un poste dit BCI (à Batterie Centrale Intégrale) plus simple destiné aux réseaux déjà basculés en BC.

organes

Organe Type Caractéristiques Evolutions
Microphone Capsule microphonique n° 330-5
Constituée d'un boîtier en alliage léger moulé, cette capsule comporte un diaphragme en aluminium (Alu 99,72%, Fer 0,14%, Silicium 0,11%, Phosphore 0,03%). Son principal défaut : en position horizontale, membrane vers le haut la grenaille (0,460 g) se compacte et la voix de l'abonné devient inaudible.

Une première évolution consiste en l'adoption de la capsule FCN en zamak (n° 331-5) et de conception limitant les effets de l'inclinaison. La membrane est nervurée radialement.

Testée dans le même temps, la capsule FCT à membrane Thorens nervurée circulairement a rapidement été abandonnée.

Récepteur principal Récepteur magnétique de type 1943 (n°330-6), capsule amovible (pour la première fois sur les appareils français) 2 bobines de 48 ohms composées chacun de 565 tours.
Un aimant en Alnico 12 de forme parallélépipédique.
Membrane de 53,8 mm de diamètre et 21 centièmes de mm d'épaisseur.
Modification mineure pour éviter le dénoyautage des bobines.
Combiné Combiné en matière isolante moulée (n°330-2)   Dans les années 1960, un cordon élastique fut proposé.
Récepteur supplémentaire Récepteur magnétique de type 1943 (n°330-3 ), capsule amovible (n°330-7) 2 bobines de 1300 ohms composées chacun de 2925 tours.
Un aimant en Alnico 12 de forme parallélépipédique.
Membrane de 53,8 mm de diamètre et 21 centièmes de mm d'épaisseur (n°330-600).
Sur le poste mural, cet écouteur est équipé d'un anneau de suspension (n°335-4)
Bobine d'induction (BCI n°330-102, BL-BC n°328-102) Cette bobine semblable au modèle 1940 est constituée d'un empilage de tôles dynamo (circuit magnétique fermé) sur lequel est enfilée une bobine dont la carcasse est en nylon. Cette bobine à vocation universelle comporte 6 enroulements (2,6, 48 et 35 ohms et des résistances additionnelles de 50, 100 et 200 ohms).
- Poste BCI : montage en pont de Wheastone à 7 enroulements (28, 38 et 36 ohms, 350 ohms non inductifs, 100 ohms pare-étincelles, résistances supplémentaires de 100 et 200 ohms).
- Poste Universel : Bobine à 6 enroulements (5,8, 38 et 900 ohms, 100 ohms pare-étincelles, résistances supplémentaires de 100 et 200 ohms).
 
Cadran d'appel voir Organes   Les premiers cadrans étaient ceux directement hérités du poste 1924. Par la suite la matière plastique prendra de plus en plus d'importance.
Appel magnétique Magnéto d'appel n° 331-9 ( ou "magnéto à poussoir" ou magnéto Ducruet")
Cette magnéto occupe exactement l'emplacement du cadran d'appel. 1 aimant cylindrique en acier au nickel-cobalt-aluminium.
Induit : 2 fois 4600 tours sur tore en tôle, 390 ohms.
f.e.m. produite : 60 volts.
Multiplication de la vitesse : secteur de grand pignon de 00 dents, petit de 00, soit un rapport de 4,5.
Puissance de 1,45 watt, tension efficace fournie à vide 50 volts, sur charge de 600 ohms 29 volts.
 
Bornier de connexion Répartiteur à 21 plots Ce bornier permet, outre le raccordements des éléments électriques constitutifs du poste, l'adaptation aux différents types de réseaux rencontrés (BL, auto rural sans pile, BC manuel, BC auto).  
Groupe commutateur (BCI n°330-106, BL-BC n°331-106) 8 lames.
Ce groupe est actionné par deux plongeurs (n°330-128) déplacés par le poids du combiné.
Les plongeurs ont été un point faible : en duralumin poli, trois formes ont été successivement essayées La dernière version comportait de petits galets.
Ronfleur (n°332-104)  Sur demande, les postes U43 étaient équipés soit d'une sonnerie magnétique extérieure, soit d'un ronfleur placé à l'intérieur de l'appareil
Constitution : une petite bobine de 14 400 tours d'une résistance de 2000 ohms et une armature en tôle magnétique pouvant osciller. Sous l'effet du courant d'appel cette armature heurte alternativement les joues de la bobine et le capot métallique entourant l'appareil.
Le ronfleur était installé en série sur les premiers modèles. Par la suite il devint optionnel.
Bouton d'appel Lorsque le poste est utilisé comme poste supplémentaire, un bouton dit "d'appel" ou "de signalisation" permet de rappeler l'opérateur pendant une conversation (n°330-25). Constitution : un poussoir en matière moulée et deux lames de ressort, le tout fixé sur le bâti du groupe commutateur.
Le bouton se place dans un trou à percer dans une alvéole prévue à cet effet : sur les appareils mobiles il est placé sur la partie plane devant le combiné, sur les murauxsur la partie verticale avant.
 

poste Laurent Poste Laurent Plaque identité Schéma électrique (n°326-1)

Créé par un ingénieur des PTT, ce poste n'a connu qu'un succès limité dû à l'arrivée du poste U43

Organe Type Caractéristiques Evolutions
Combiné Modèle 1924 voir description sur la page du poste 1924  
Boîtier En bakélite Par le moulage, sont obtenus :
- un évidemment circulaire en façade muni de deux épaulements pour le montage d'un cadran, d'une magnéto ou d'un cache.
- deux cheminées pour le passage des deux plongeurs (de forme ronde) du groupe commutateur.
 
Bornier de connexion Répartiteur à 21 plots
Ce bornier permet, outre le raccordements des éléments électriques constitutifs du poste, l'adaptation aux différents types de réseaux rencontrés (BL, auto rural sans pile, BC manuel, BC auto)  
Groupe commutateur 3 fois 3 lames (voir le câblage sur le schéma de principe ci-dessous)  
Bobine d'induction Bobine 323-100bis
   

appareil mobile U43 mobile (Universel n°331, BCI n°330-1, Universel nouveau modèle BLBC n°328-1, luxe blanc 339)


Organe Type Caractéristiques Evolutions
Boîtier En bakélite (phénoplaste de couleur noire, n°330-100).A la demande de certains usagers, un modèle de couleur ivoire en résine de mélamine (formaldéhyde, n°339-100).
Lot de matériel de maintenance pour U43 ivoire
Par le moulage, sont obtenus :
- un évidemment circulaire en façade muni de deux épaulements pour le montage d'un cadran, d'une magnéto ou d'un cache.
- deux cheminées pour le passage des deux plongeurs du groupe commutateur.
Un cache permet l'obturation éventuelle de l'évidement inutilisé (n°330-8).
Lot de matériel de maintenance pour U43 cache d'obturation de l'emplacement cadran
Poste Le fond de l'appareil constitue le poste proprement dit (n° 330-120). Plaque de tôle emboutie et vernie, il permet la fixation de tous les organes. Un couvercle (n°330-123) permet d'accéder au bornier de connexion. Le récepteur supplémentaire repose sur un berceau (n°330-4).  
Bornier de connexion Répartiteur à 21 plots (n°331-107) Ce bornier permet, outre le raccordements des éléments électriques constitutifs du poste, l'adaptation aux différents types de réseaux rencontrés (BL, auto rural sans pile, BC manuel, BC auto)  

appareil mural U43 mural(Universel n°336, BCI n°335-1, Universel nouveau modèle BL-BC n°329-1)

Organe Type Caractéristiques Evolutions
Boîtier En bakélite (phénoplaste de couleur noire, BCI n°335-100 avec ouverture circulaire pour encastrer le cadran

, BL-BC n°336-100 avec ouverture trapézoïdale
nécessitant la fixation du cadran sur la façade).
Par le moulage, sont obtenus :
- un évidemment circulaire (ou trapézoïdal) en façade muni de deux épaulements pour le montage d'un cadran ou d'une magnéto.
- deux cheminées pour le passage des deux plongeurs du groupe commutateur. Ces plongeurs sont différents du poste mobile : ce sont deux pistons coulissant rappelés par un ressort.
 Un cache permet l'obturation éventuelle de l'évidement inutilisé (pour 329-1 n°330-8, pour 335-1 n°335-8).
Poste Le fond de l'appareil constitue le poste proprement dit (n°335-120). Plaque de tôle emboutie et vernie, il permet la fixation de tous les organes. des pieds en bois ou caoutchouc permettent de dégager le poste du mur. Le récepteur supplémentaire est pendu à un crochet (n°335-4).  
Bornier de connexion Répartiteur à 21 plots (n°330-107) Ce bornier permet, outre le raccordements des éléments électriques constitutifs du poste, l'adaptation aux différents types de réseaux rencontrés (BL, auto rural sans pile, BC manuel, BC auto)  

remarques

L'esthétique du poste est assez semblable au modèle Ericsson type 300 créé en Suède en 1930 et dont il est l'émanation.

mise à jour le dimanche, 7 septembre, 2003